Affaire AGROKOR : Ivica Todoric, le patron du géant agro-alimentaire, arrêté à Londres

 12 novembre 2017 – Source « Courrier des Balkans »

En fuite et recherché par Europol, le fondateur du géant agro-alimentaire croate Agrokor s’est rendu ce mardi matin à Londres à la police britannique.

La fuite n’a pas été longue. Après moins de deux semaines de cavale, Ivica Todorić, fondateur et ancien président du géant agro-alimentaire croate Agrokor, a été arrêté mardi matin par la police britannique. D’après le ministère de l’Intérieur à Zagreb, Ivica Todorić s’est rendu lui-même ce matin au poste de police de Charing Cross à Londres, en se laissant menotter par les gendarmes anglais. Il est accusé de corruption, fraude, falsification de documents administratifs et trafic de faux.

Un mandat d’arrêt européen avait été émis contre lui le 24 octobre dernier, suite à une opération menée par la police croate à Zagreb, une action qui s’est terminée avec l’arrestation de plusieurs collaborateurs de l’ancien patron d’Agrokor. Fin octobre, Interpol avait repris le flambeau, publiant un mandat d’arrêt international. Le 2 novembre, Europol avait inscrit Ivica Todorić sur la liste des personnes les plus recherchées.

Ces dernières semaines, Ivica Todorić s’est défendu dans blog ivicatodoric.hr, où il attaquait quotidiennement le gouvernement d’Andrej Plenković. « Je ne suis pas en train de me cacher et ma conscience est pure », avait-il écrit dans un post publié il y a quelques jours. Il s’en prenait alors à la « persécution politique » menée par l’exécutif croate, qui avait fait de lui « un homme dont les droits humains ont été gravement violés ». Lundi encore, il assurait être en train de mener une bataille « contre la corruption » en Croatie.

Il laisse son empire surendetté et au bord de la faillite. Plus de 40 000 emplois dans le pays dépendent d’Agrokor, dont le chiffre d’affaires représente 16 % du PIB croate. Mais la guerre qu’Ivica Todorić a déclarée au gouvernement croate pourrait donner lieu à de nouveaux coups de théâtre.

 

 

Publicités