INQUIÉTUDES EN CROATIE : LA xylella fastidiosa MENACE LES OLIVIERS…

IMGP3850

    Si la Xylella fastidiosa, une bactérie phytopathogène   provoquant une maladie qui assèche les arbres très     rapidement, s’étend hors d’Italie et traverse l’Adriatique, la Croatie risque de se retrouver bientôt sans oliviers ni huile d’olive. Cette bactérie pourrait s’avérer encore plus meurtrière que le « cancer des olives » qui avait déjà dévasté les oliviers croates, détruisant tout, de la racine à la feuille, rappelle le journal Slobodna Dalmacija. La Xylella fastidiosa est arrivée il y a peu de France, où elle aurait été remarquée pour la première fois sur un plant de café, chez un revendeur de Rungis.

La funeste bactérie, transmise par des insectes, est résistante aux moyens de protection classiques, et la seule façon de la détruire est d’abattre l’arbre infecté. Un phénomène d’assèchement de certaines branches d’oliviers a bien été remarqué en Istrie, mais il n’a pas encore été établi s’il s’agissait de la dangereuse bactérie, redoutée par tous les oléiculteurs de l’Union européenne, ou de quelque chose d’autre.

Avec cette bactérie, les forêts d’oliviers pourraient bientôt n’être plus qu’un souvenir, et cette catastrophe pourrait avoir des conséquences comparables à celles de l’attaque de phylloxéra, qui avait au XIXe siècle dévasté les vignobles de Dalmatie et poussé la population à l’exil vers les pays du Nouveau monde.

« Nous devons prendre toutes les mesures nécessaires, y compris l’abattage des plants contaminés, afin que la maladie ne se répande pas dans toute la Méditerranée et le long de la côte adriatique. Le ministère croate de l’Agriculture devrait envoyer nos spécialistes dans les Pouilles afin qu’ils se familiarisent avec cette maladie. Nous espérons que les oléiculteurs du sud de l’Italie résolvent au plus vite ce terrible problème », a déclaré Budimir Gajić, le secrétaire général de l’association des oléiculteurs dalmates Orkula,

« La propagation de la bactérie Xylella fastidiosa en Italie représente un risque phytosanitaire extrêmement élevé. Ce risque concerne également potentiellement l’agriculture croate, tout particulièrement sur le littoral, où se trouvent les plantations d’oliviers. Nous exerçons donc une surveillance renforcée des six régions du littoral », a annoncé le ministère de l’Agriculture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s