L’ancien parrain du foot croate arrêté en Bosnie, une mauvaise nouvelle pour Luca Modric

Voilà une nouvelle qui risque bien de gâcher la dernière Coupe du monde de Luka Modrić. Zdravko Mamić, l’ancien président de la Fédération et du Dinamo Zagreb, a été arrêté ce jeudi à Međugorje, en Herzégovine. Il y a deux jours, la Croatie avait émis un mandat d’arrêt européen contre lui pour une affaire de corruption dans laquelle le capitaine de la sélection au damier est accusé de faux témoignage. Explications.

Le 6 juin, l’ancien président du Dinamo Zagreb a été reconnu coupable d’avoir détourné 116 millions de kunas, plus de 15 millions d’euros, des comptes du Dinamo Zagreb et de près de deux millions d’euros de fraude fiscale dans le cadre de transferts frauduleux. Ce verdict en appel vient confirmer la première sentence. Zdravko Mamić avait alors écopé d’une peine de six ans et demi de prison ferme. Dans cette affaire, plusieurs de ses proches sont aussi impliqués, dont son frère Zoran.

Zdravko Mamić ne s’était pas présenté à l’audience pour assister au verdict. Il avait crânement annoncé prendre la route de Međugorje, se défendant néanmoins de vouloir ainsi échapper à la justice de son pays. D’autres criminels avant lui avaient fait le même trajet pour trouver refuge en Bosnie-Herzégovine voisine.

UNE AFFAIRE QUI ÉCLABOUSSE LUKA MODRIĆ ET LA SÉLECTION CROATE

Le milieu du Real Madrid et capitaine de la sélection croate, Luka Modrić, a de son côté été mis en examen au mois de mai pour « faux témoignage » dans ce dossier. En juin 2017, il avait été appelé à la barre du tribunal d’Osijek pour raconter les conditions de sa signature de contrat avec le Dinamo Zagreb.

Visiblement très gêné, Luka Modrić avait alors expliqué avoir signé une annexe prévoyant de reverser à Zdravko Mamić la moitié de ses futures primes de transfert. Une version bien différente de celle livrée deux ans plus tôt aux enquêteurs. Il avait déclaré que cette annexe avait été antidatée et signée après son arrivée à Tottenham en 2008 et qu’il avait dû reverser à la famille Mamić sept des neuf millions reçus lors de son transfert vers le club londonien.

(Source Courrier des Balkans)

Publicités