Le géant Agrokor commence à rembourser ses petits fournisseurs

Depuis la fin du mois de juillet, le géant de l’agroalimentaire croate Agrokor a commencé à rembourser ses petits créditeurs. Les quelques 2100 fournisseurs et entreprises agricoles qui travaillent pour le groupe d’Ivica Todorić devraient ainsi recevoir 30 millions d’euros d’impayés.

Il ne s’agit pourtant que d’une petite partie des créances accumulées par le groupe. Agrokor, qui emploie environ 60 000 personnes dans les Balkans et qui représente près de 16 % du PIB croate, cumule une dette de 5,5 milliards d’euros, notamment auprès de banques, et a été contraint, en avril dernier, de passer sous la direction d’un commissaire nommé en urgence par le gouvernement croate.

Les ventes de Konzum ont diminué de 11%

Ante Ramljak, l’homme chargé d’éviter la faillite, a annoncé début juillet, que suite à un nouveau prêt de 480 millions d’euros d’une vingtaine d’établissements bancaires, « la survie [du groupe] n’était plus en jeu ». L’entreprise, qui va certainement devoir vendre plusieurs de ses marques, comme le producteur de glace Ledo, ou le réseau de kiosques à journaux Tisak, reste cependant fortement dépendante des résultats réalisés durant l’été.

Le fleuron du groupe, la chaîne de supermarchés Konzum, qui est aussi sa principale source de liquidité, a vu ses ventes diminuer de 11% sur les cinq premiers mois de l’année 2017. La saison touristique pourrait améliorer la situation, mais encore faut-il que les millions de visiteurs arrivés cet été sur les côtes croates dépensent leur argent dans des enseignes du groupe. Dans le cas contraire, la situation d’Agrokor pourrait être encore une fois très délicate à la rentrée.

 

Publicités