LÉGISLATIVES EN CROATIE : LE HDZ TRIOMPHE, LE SDP S’EFFONDRE

10 JUILLET 2020

Le parti conservateur domine largement les élections législatives anticipées de dimanche en Croatie. Pour les sociaux-démocrates du SDP, qui menaient la coalition Restart avec l’espoir de revenir au pouvoir, c’est un échec cuisant. Avec Možemo, la gauche rouge et verte fait une percée au Parlement.

Pour le HDZ du Premier ministre sortant Andrej Plenković, c’est un succès. Alors que les sondages prédisaient un scrutin très serré, le parti conservateur distance largement son rival social-démocrate, avec 66 députés contre 43 seulement pour la coalition Restart. Le HDZ va néanmoins devoir trouver des alliés pour former une majorité. Le parti d’Andrej Plenković a pu capitaliser sur sa relativement bonne gestion de la crise, même si le début tant espéré de la saison touristique se fait toujours attendre.

Alors que la Croatie est affectée comme ses voisins par un net rebond de l’épidémie, avec plusieurs dizaines de nouvelles contaminations par jour depuis la mi-juin, la côte, d’ordinaire bondée à cette période de l’année, reste désespérément vide. Selon Eurostat, le tourisme pesait 18,4% du PIB en 2018, mais le poids réel du secteur est encore bien plus élevé, si l’on prend en compte les revenus de l’économie grise, des jobs au noir, des chambres et des appartements loués sur la côte sans être déclarés, ce qui fait de la Croatie le pays européen le plus dépendant de la mono-activité touristique. De fait, c’est une catastrophe bien plus grave encore que la crise de 2008 qui se profile pour la Croatie en 2020.

Débâcle pour le SDP, percée de Možemo

Andrej Plenković peut donc penser qu’il a eu raison d’anticiper le scrutin, car la sanction des urnes aurait certainement été plus violente dans quelques mois, quand tous les espoirs de sauver la saison touristique se seront envolés et que les effets de la crise se feront pleinement sentir. De difficiles tractations s’annoncent néanmoins : pour former un nouvelle majorité, il faudrait que son parti parvienne s’entendre avec les-nationalistes du Mouvement patriotique, mené par le chanteur Miroslav Škoro, ancien du HDZ, qui obtient quinze sièges, ou les clérico-libéraux de Most (huit sièges), qui avaient claqué la porte de son gouvernement au moment de la crise Agrokor.

En vérité, le seul motif de satisfaction qui reste aux conservateurs tient à la contre-performance de la Coalition Restart, menée par le Parti social-démocrate (SDP). Avec 43 mandats, elle n’a pas réussi à « transformer l’essai » de l’élection du social-démocrate Zoran Milanovic à la présidence de la République en janvier dernier. Il est vrai que, pour la première fois, le SDP était fortement concurrencé sur sa gauche, avec l’émergence de la Coalition de gauche rouge et verte Mozemo, qui fera son entrée au Sabor, avec sept mandats.

What do you want to do ?

New mailCopy

What do you want to do ?

New mailCopy

Source « Courrier des Balkans »